29/07/2013

"Jour de libération fiscale" : sept questions autour d'un indicateur biaisé

Deux journalistes du Monde réagissent de manière "biaisée".
Leur titre: "Jour de libération fiscale": sept questions autour d'un indicateur biaisé [lien]. La réalité c'est que l'état prélève bien 57% de la production mesurée par le PIB pour financer toutes les dépenses qu'il fait pour nous et notre bien-être y compris le sien et ceux qui le servent. C'est effectivement un indicateur parmi d'autres. Mais biaisé? Qui est biaisé? Les journalistes ou l'indicateur? Bien sûr l'état ne met pas ces prélèvements au fond d'un trou du jardin de l’Élysée ou dans la tirelire de Hollande et de sa concubine; bien sûr ces prélèvements sont redistribués dans l'ensemble de la société, aux ménages consommateurs, aux entreprises productrices; pour la santé, pour l'éducation, les transports, la sécurité etc. etc. Mais la question est: en avons nous pour notre argent? et ces prélèvements, les plus élevés des pays développés, ne sont-ils pas en train d'étouffer les forces productives du pays? En tous cas, les résultats obtenus ne plaident pas pour un tel niveau de prélèvements, même encore bien insuffisants puisque les dépenses sont bien supérieures aux recettes, que le déficit perdure à plus de 3% du PIB et que la dette croit et atteint les 1900 milliards d'€. Et qu'il y a du chômage massif, que l'éducation produit des jeunes chômeurs et tutti quanti! Suite...

En savoir plus: - Jour de libération fiscale